Breaking News
Home - National Highlights - Le Père Charles accueilli dans la vie éternelle

Le Père Charles accueilli dans la vie éternelle

1331Après que son corps ait été exposé à l’Eglise St. Joseph de Grand Anse Praslin où ses paroissiens ont pu lui rendre un dernier hommage, les funérailles du Père Charles Walimbwa se sont déroulées hier après-midi à la Cathédrale de l’Immaculée Conception de Victoria.

Le Père Charles a ensuite été enterré au cimetière de la Mission catholique à Beauvoir, La Misère.

Prêtre missionnaire de la Congrégation de St. Esprit en Ouganda, le Père Charles avait été ordonné diacre en 1999 et prêtre le 8 juillet 2000. Après avoir travaillé en Tanzanie et dans son pays natal, il est arrivé aux Seychelles en 2012 où après un bref passage à Plaisance et Glacis, il s’est vu attribué la paroisse de Grand Anse Praslin.

Le père Charles qui pendant ses études a également séjourné au Gabon comme stagiaire, était aussi détenteur d’une  licence en administration publique.
Son corps inanimé a été retrouvé dans sa cure le 31 mars dernier, après qu’il ne s’est pas présenté pour la messe du matin. Les indications font penser qu’il est accidentellement tombé du deuxième étage, passant par le plafond.

Toute sa famille de prêtres et de religieuses catholiques ainsi que les confrères de l’Eglise anglicane étaient présents pour accompagner le Père Charles dans son dernier voyage. Le service funèbre s’est également déroulé en présence d’un grand groupe de fidèles venus de Mahé aussi que de Praslin.

Le gouvernement était représenté par le Vice-Président Danny Faure, qui avait été rejoints par des membres de l’Assemblée Nationale inclus ceux de Grand Anse et de Baie Ste Anne Praslin, respectivement Marc Volcère et Natasha Esther.

Le chef de l’Eglise Catholique l’Evêque Denis Wiehe a prié pour les parents et le reste de la famille du défunt restés en Ouganda. Il a rappelé qu’à l’image des apôtres, Dieu avait choisi le Père Charles pour porter la bonne nouvelle. Maintenant qu’il a accompli sa mission, et même si cela ne nous parait que comme un euphémisme, il a demandé au Bon Dieu de l’accueillir auprès de lui dans la vie éternelle.

1394« Nous sommes rassemblés car le Seigneur Jésus Christ est né et est mort pour nous sauver », a dit le Monseigneur Wiehe.

Les collaborateurs de Père Charles qui se sont succédés en chaire l’ont décrit comme « un missionnaire catholique au sens profond du terme et qui était toujours prêt à rejoindre l’autre ». Ce souci de communication l’avait poussé à rapidement apprendre le créole.

Parmi les actions concrètes qu’il avait initiées à Grand Anse Praslin, il disait la messe tous les jours, inclues des messes cantonales fréquentes. Il rendait  visite aux malades et avait mis en place un programme pour les victimes de drogue et d’alcool.

Il voulait devenir enseignant de religion à l’Ecole Primaire de Grand Anse Praslin et pour ça il avait déjà déposé une demande auprès du Ministère de l’Education.

Enfin, ses collègues l’ont décrit comme ayant toujours un beau sourire et le sens de l’humour.

Sûrement de beaux souvenirs d’un curé bien aimé que les Seychellois, surtout les Praslinois, garderont à jamais !

Nous publions quelques photos prises par notre photographe Louis Toussaint lors des funérailles du Père Charles.

Developers: Cyberwave