Breaking News
Home - news - Les Seychelles vont découvrir le grand succès du Carnaval de Granville en Normandie

Les Seychelles vont découvrir le grand succès du Carnaval de Granville en Normandie

normandieIl se passe beaucoup de choses en Normandie. La population ingénieuse et dynamique se distingue dans de nombreux secteurs d’activité. Cela intrigue et attire le visiteur étranger toujours séduit par les sites touristiques d’une rare beauté comme les plages du débarquement des alliés  de la dernière guerre mondiale.

L’histoire a laissé des traces comme les ruelles de Rouen dont certaines datent du moyen âge et qui accompagnaient l’épopée de Jeanne d’Arc. Le Mont Saint Michel attire les curieux du monde entier. Dieppe et ses quatre ports, les falaises, dont, celles d’Etretat temples d’une littérature mystérieuse ou encore Le Havre qui fête cette année le 500ème anniversaire de sa création. Nous pourrions encore continuer longtemps une  énumération qui fait de cette région l’une des plus attractives du monde avec ses endroits de prière comme à Lisieux ou les cathédrales de Rouen ou de Caen.

Les Normands sont aussi de grands adeptes de manifestations festives comme celui du cinéma américain à Deauville ou de jazz animant les soirées d’été dans une dizaine de ville de Basse Normandie et Haute Normandie. L’ARMADA de Rouen et la présentation des plus beaux voiliers du monde déplacent tous les cinq ans plusieurs millions de visiteurs.

Depuis de nombreuses années les Seychellois se déplacent en Normandie en grand nombre sur le plan culturel, sportif,  et économique mais aussi à travers les jumelages et en profitent pour découvrir cette belle région de  Normandie qui vient souvent rendre visite à notre archipel.

Une immense fête qui sert d’exemple

Lorsque le Consulat de la République des Seychelles en Normandie a appris que le Carnaval de Granville venait d’être inscrit sur la liste représentative du patrimoine culturel immatériel de l’humanité de l’UNESCO, il colporta cette information auprès des autorités de l’archipel et aux organisateurs d’une manifestation identique à Mahé afin qu’ils se rendent dans cette cité portuaire de la côté normande pour découvrir et étudier ce qui se fait de mieux en matière d’organisation.

Du 24 au 28 février, le Carnaval de Granville, dont ce sera la 143ème édition connaitra cinq jours de festivités qui vont accueillir, comme chaque année, 140 000 visiteurs attirés par le passage d’une quarantaine de chars et une multitude d’animations. A titre de comparaison le Carnaval de Nice qui présente cette année 17 chars compte 133 ans d’existence.

L’histoire du Carnaval est liée à la vie maritime de Granville. A l’époque, où la pêche à la morue était l’activité principale du port, le Carnaval était la dernière fête à terre avant de prendre la mer. La ville compte 13 350 habitants et parmi eux, 3 000 « carnavaliers » passent une partie de l’année à créer les chars en s’inspirant avec humour de l’actualité, de personnalités politiques et de célébrités. Depuis le concert d’ouverture jusqu’à la fin du Carnaval, avec un roi de papier mâché jugé et brulé dans le port, ce sont des journées de plaisir qui sont proposées pendant dix à douze heures quotidiennes. Une Maison du Carnaval a été créée et toutes les couches de la population sont concernées par les animations gratuites des fanfares pittoresques, le bal des enfants, la grande cavalcade ou les batailles de confettis.

Un exemple pour les Seychelles

 Le Carnaval de Victoria a été créé en 2011 et il prend de plus en plus d’importance sur le plan international mais il veut encore progresser. C’est pour cela qu’il est indispensable de voir ce qui se fait dans d’autres pays. En avril 2016, la ferveur, l’enthousiasme et la joie régnaient dans les rues de Victoria lors du passage des chars et des délégations étrangères. Toute la population semblait vivre au rythme du défilé. Il n’y eu aucun débordement et la foule s’amusait beaucoup. Le service d’ordre  et la police qui participaient à la fête n’ont pas eu à intervenir et étaient réduits à un chômage technique.

Plusieurs mois après, la population évoquait encore cette joie de vivre qui fait du bien au moral et qui permet de rapprocher même, les plus farouches opposants politiques. Alain, Saint Ange le Ministre de la Culture et du Tourisme de l’époque avait invité une troupe de Normandie, deux fois médaillées de bronze aux championnats du monde des formations musicales qui, stimulée par un accueil mémorable des seychellois allait sur sa lancée obtenir le titre européen et décrocher une invitation pour se produire en Chine.

Une délégation seychelloise de neuf personnes sera accueillie à l’hôtel de ville par Dominique Baudry, la maire de Granville accompagnée de son conseil municipal, de l’association du Carnaval, des représentants du département de la Manche, de la région de Normandie et de SE  l’Ambassadeur de France auprès de l’UNESCO.

Son Excellence Bernard Shamlaye qui en tant que Ministre de la Culture fût à l’origine de la création du Carnaval des Seychelles, se réjouit déjà de cette visite afin de découvrir le phénomène de cette organisation bâtie de toutes pièces par une équipe de bénévoles qui représente le quart de la population et qui multiplie son nombre d’habitants par dix au cours de la manifestation. Le Carnaval de Granville possède beaucoup de similitudes avec celui de notre archipel.

Afin de passer un cap supérieur et, d’atteindre la consécration internationale, il est important  e multiplier ce genre de rendez-vous. Et pour revenir à cette éventuelle distinction, nous espérons qu’il ne faut pas attendre, comme Granville, 143 ans car nous l’avouons humblement cela nous semble un peu loin…

Francis Herbet

Developers: Cyberwave